pharmacieplus - nos fiches santé

+ présents
à vos côtés

Au service de votre santé.
Pour vous et ceux que vous aimez.

Sous-menu
nos fiches santé > saison

rhinite allergique et le rhume des foins

Alors que la rhinite allergique persistante est due à des allergènes tels qu’acariens ou poils d’animaux – présents dans l’environnement immédiat de la personne – le rhume des foins se manifeste de manière saisonnière.

Comment le corps réagit 

Vos yeux vous démangent, votre palais picote, votre nez coule, vous souffrez de crises d’éternuement ? Vous avez certainement le rhume des foins. Les pollens allergisants (des arbres et des graminées principalement) stimulent trop fortement une partie de votre système immunitaire. Les pollens peuvent parfois entraîner d’autres symptômes tels qu’un asthme et, plus rarement, de l’urticaire. La qualité de vie est parfois altérée : certains patients se plaignent de fatigue, de troubles du sommeil et de la concentration, d’irritabilité et même de gênes lors d’activités récréatives en extérieur. Les performances en classe ou au travail s’en trouvent par conséquent diminuées. Attention, si les pollens sont majoritairement présents au printemps et en été, certains d’entre eux peuvent apparaître dès le mois de janvier (voir www.pollenetallergie.ch) !

Ce que vous pouvez faire vous-même

  • Profitez de vous balader après une averse (pas de pollen dans l’air)
  • Fermez les vitres de la voiture durant le trajet et équipez votre véhicule d’un filtre anti-pollen
  • Portez des lunettes de soleil à l’extérieur
  • De retour chez vous, rincez-vous les cheveux
  • Ne vous déshabillez pas dans votre chambre à coucher
  • Secouez vos vêtements et changez-vous 
  • Lavez votre nez avec une solution physiologique saline en spray 
  • Ne séchez pas votre linge en plein air 
  • Aérez votre intérieur le matin de bonne heure ou le soir plutôt que durant la journée.

 

Le conseilplus

Les antihistaminiques représentent le traitement de base lors d’allergies au pollen. Si nécessaire, ils s’accompagneront d’un décongestionnant nasal, de corticoïdes et/ou de collyres. Les médecines complémentaires ne sont pas à négliger. En homéopathie par exemple, une prévention est possible avec des doses de Pollen à prendre dès le début de l’année. Allium cepa s’avère efficace lors d’écoulement nasal très fluide, irritant, de larmoiement, de douleur du larynx, alors qu’Euphrasia soulagera les symptômes oculaires. Ne pratiquez pas d’automédication sans le conseil de votre pharmacien et si vous suivez un traitement, n’hésitez pas à lui demander conseil.

Commandez la carteplus gratuitement

Votre fidélité récompensée !

La carteplus est gratuite et valable dans tout le réseau. Elle vous permet d'accumuler des points sur chaque achat*. Ces points se transforment en cash ou en bon d'achat.

*sauf médicaments remboursés